Accueil / Ça n'arrive pas qu'aux autres ! / Arnaque aux chèques sans provision!

Banque Arnaque aux chèques sans provision!

Je viens d’être victime d’une arnaque de crédit entre particuliers. J’avais demandé, suite à des refus systématiques de banques, sur un site de prêts entre particuliers un crédit de 4000€ remboursable sur 60 mois. J’ai reçu une réponse positive après quelques échanges de mails. J’ai donc reçu un chèque de 8340€ au lieu de 4000€. Mon interlocuteur me contacte par téléphone et SMS pour que je lui envoie très rapidement la différence, 4340€. J’ai donc déposé le chèque à mon agence et il a été crédité sur mon compte bancaire. J’ai effectué des achats pour un montant de 1300€ et émis un virement de 4000€ sur un compte dont les coordonnées m’ont été transmises par mon interlocuteur. Finalement, j’ai découvert l’arnaque quand le chèque est revenu sans provision. J’ai déposé plainte auprès de la gendarmerie de mon domicile. Aujourd’hui, je me retrouve à découvert de plus de 5300€; que puis-je faire?

Léo répond :

picot-m-leoHélas, nous sommes régulièrement alertés par ce genre d’arnaques. Une autre variante consiste à proposer un emploi fictif à une personne au chômage. Le prétendu employeur envoie alors le contrat ainsi qu’un chèque bancaire pour payer le salaire. Bien évidemment, le montant du chèque est largement supérieur au salaire. « L’employeur » demande alors le virement de la différence. Quelques jours plus tard, la victime est informée que le chèque est sans provision. Résultat: elle se retrouve avec un compte bancaire débiteur, des frais et autres agios. Sachez que lorsque vous mettez un chèque à l’encaissement, celui-ci est porté automatiquement au crédit de votre compte bancaire dans les jours qui suivent. Il s’agit en effet d’une obligation légale pour la banque (article L131-1-1 du code monétaire et financier). La banque ne vérifie qu’a posteriori que la provision du chèque est disponible auprès de la banque du tireur, c’est à dire de l’émetteur du chèque. Ainsi, si le compte du tireur n’est pas approvisionné ou si le chèque est volé par exemple, la banque porte la somme au débit du compte du bénéficiaire. Dans ce cas, si les sommes ont déjà été utilisées, le titulaire du compte se retrouve redevable envers sa banque. Dans la majeure partie des cas, la responsabilité de la banque ne peut être engagée et le bénéficiaire doit rembourser à sa banque le solde bancaire débiteur. Ainsi, il ne vous reste qu’à tenter de négocier un échéancier avec votre banque pour apurer cette dette et espérer que votre plainte aboutisse.