Accueil / Toute l’actualité / Consoland : une lettre utopique au Père Noël

Consoland : une lettre utopique au Père Noël

Cher Père Noël,

Comme tu le sais, les associations de consommateurs nationales agréées agissent pour l’intérêt des  consommateurs mais au fil des années elles ont été amenées à en faire toujours plus avec moins de moyens (- 8.35 % cette année encore). Apparemment pour les pouvoirs publics, 15 associations de consommateurs c’est encore trop! Pourtant, les secteurs à couvrir sont très nombreux, de l’alimentation au secteur financier, en passant par l’énergie, le logement pour ne citer que ceux là. En un mot elles nous défendent (C’est grâce à l’une d’elle que j’ai pu régler mon litige avec mon assureur qui refusait de m’indemniser) !

Je sais qu’en cette période, tu as fort à faire pour contenter tout le monde. C’est pourquoi, je ne te demanderai pas de cadeaux prêts à l’emploi.

Ce que je voudrais c’est que tu créés un monde idéal : Consoland (tu peux te faire aider de tes lutins si tu veux).

Dans ce monde, tu pourrais te rendre dans un magasin pour acheter un produit et le vendeur t’expliquerait tout de go que l’extension de garantie n’est pas utile et fort coûteuse car tu bénéficies déjà des garanties légales (vices cachés et conformité).

Les produits seraient également conçus pour durer, être réparés  et l’obsolescence programmée ne serait plus qu’une légende.

En rentrant chez toi, tu te ferais démarcher, mais le commercial te donnerait toutes les informations (délai de rétractation de 14 jours,…) et te proposerait uniquement un service ou un produit correspondant à tes besoins. Tu imagines ? Il serait réellement à ton écoute ! Exit les abus de faiblesse et autres pratiques agressives ! Plus de vente de panneaux photovoltaïques dans le Nord !

Puis, évidemment, tu irais faire tes courses. Au supermarché, tu trouverais des produits alimentaires  sains, simples et accessibles à tous qui profitent réellement au producteur en lui assurant une juste rémunération. Mais ces produits seraient aussi respectueux de notre environnement.

Pour ton compte bancaire, ne t’inquiète pas. Si tu es un client fragile, la banque prendrait soin de toi. Pas de matraquage de frais bancaires ! Bien au contraire, ton conseiller anticiperait, et dès qu’il s’apercevrait que tu risques de rencontrer des difficultés, il te proposerait un rendez-vous pour trouver des solutions peu coûteuses. La gamme alternative de paiement deviendrait ainsi la norme. Je ne sais pas si tu t’en rends compte mais elle plafonne les frais à 4 euros par opération soit 20 euros par mois au total. Le bonheur!

Toi tu n’as qu’un seul habit que tu portes toute l’année sans doute! Mais nous, on doit bien s’habiller. Figure-toi que pour le textile, on pourrait acheter des vêtements fabriqués dans des pays où les droits sociaux sont assurés et où un salaire vital est garanti. On serait donc des acheteurs responsables!

Pour les contrats (parce-que même s’il s’agit d’un monde idéal, on est bien obligé de souscrire des contrats!), les clauses seraient bien expliquées, claires. On pourrait ainsi signer en toute connaissance de cause en ayant bien compris à quoi on s’engageait. Plus de clauses abusives ou obscures!

Pour le logement (c’est l’avant dernier de ma liste mais cela ne veut pas dire que c’est le moins important!) chacun bénéficierait d’un logement décent.

Et pour se rendre au travail, on utiliserait des transports majoritairement propres (D’ailleurs  les trains arriveraient à l’heure, et la grille tarifaire serait lisible et compréhensible. Apparemment les améliorations seraient dues à l’abandon du Yeld management par la SNCF mais elle est très discrète sur le sujet…).

Voilà, je sais bien que je t’en demande beaucoup, après tout je ne suis qu’un simple consommateur mais si on compte tous les autres on est quand même 65 millions! Et puis, si je ne peux pas te le demander à qui vais-je m’adresser? En plus, je suis sûr que toi tu comprends parfaitement l’intérêt d’avoir des associations de consommateurs fortes.

Si tu n’arrives pas à réaliser tous mes vœux, je ne t’en voudrais pas mais fais de ton mieux.

Signé : Un consommateur

 

P.S : Tu peux donner le nom que tu veux à ce monde idéal, c’était juste une suggestion, mais toute ressemblance avec des faits, des personnes ou des situations existant ou ayant existé serait purement fortuite.