Accueil / Toute l’actualité / Des acteurs de la grande distribution se plient aux règles de la médiation

Des acteurs de la grande distribution se plient aux règles de la médiation

mediation22

Depuis le début de l’année, la La commission d’évaluation et de contrôle de la médiation a référencé 11 médiateurs de la consommation, Il s’agit pour la plupart de médiateurs identifiés et reconnus depuis longtemps par les consommateurs.Un petit nouveau est néanmoins apparu sur cette liste : le médiateur du commerce coopératif et associé.

Nous avons donc mené notre enquête, et constaté que ce système de médiation regroupait pour l’essentiel des grands acteurs de la grande distribution généraliste (E.Leclerc, Intermarché…) ou spécialisée, comme Orpi pour l’immobilier, Giphar pour les pharmacies, Optic 2000 ou Atol pour les opticiens (voir la liste complète ici). Une bonne nouvelle quand on sait que de nombreux foyers français fréquentent quotidiennement ces enseignes.

Ces acteurs de la grande distribution se sont regroupés pour se conformer à la directive 2013/II/UE du 21 mai 2013, et mettre en place un dispositif de règlement amiable des litiges de la consommation.

Le médiateur est compétent pour tout litige opposant un consommateur à un professionnel adhérent de la charte de médiation, qui porte sur l’exécution d’un contrat de vente ou de fourniture de services.

La saisine est gratuite pour le consommateur. Il suffit de déposer votre demande accompagnée des pièces justificatives sur le site internet www.MCCA-mediation.fr ou envoyer votre dossier par courrier ou par mail  à l’adresse suivante :

Médiateur du Commerce Coopératif et Associé
FCA
77 rue de Lourmel
75015 Paris

picto-webservicemediation@mcca-mediation.fr

Attention, vous devez au préalable avoir épuisé tous les voies de recours internes : saisine (par courrier de préférence) de la direction du magasin, puis le service consommateur de l’enseigne concernée.

Le médiateur est tenu d’adresser une réponse dans un délai de 90 jours. Cette durée peut toutefois être prolongée en cas de litige complexe.

Preuve en est que la généralisation de la médiation dans le secteur de la consommation a du bon, car elle oblige des secteurs clés, comme la grande distribution à adopter une vraie politique interne de règlement amiable des litiges!