Accueil / Toute l’actualité / Escroquerie aux offres d’emploi: soyez vigilants!

Escroquerie aux offres d’emploi: soyez vigilants!

Annonces Emploi

Depuis plusieurs mois, circulent des annonces très alléchantes d’offre d’emploi sur divers sites internet, dont notamment celui de Pôle Emploi. Répondre à ces annonces peut conduire au surendettement, nous vous expliquons tout.

Des offres de recrutement sans expérience et qualification particulière circulent de plus en plus et attirent des personnes en situation d’insertion professionnelle.

Dans un premier temps, l’annonce vous présente le poste parfait : salaire attractif, missions pouvant s’effectuer à domicile, liberté d’horaires … Les personnes intéressées se précipitent sur le seul contact disponible dans l’annonce: une adresse de messagerie électronique pour donner l’impression que tout est bien réel.
Les candidats adressent alors CV et lettre de motivation dans l’espoir de décrocher un entretien. Le poisson a mordu à l’hameçon et là commence l’engrenage !
Le recruteur vous demande des informations personnelles telles qu’une photo d’identité, date et lieu de naissance, numéro de sécurité sociale afin de pouvoir établir un contrat de travail fictif car -bravo- vous avez été sélectionné, sans entretien physique et/ou téléphonique au préalable.
Le recruteur vous informe qu’il va vous faire parvenir un chèque bancaire afin de couvrir vos premiers frais (achats de matériel, déplacements, avance sur salaire…) que vous devrez encaisser rapidement.

Puis dans un second temps, généralement dans les 24h-48h après réception dudit chèque, l’employeur sollicite un remboursement partiel des sommes versées par mandat cash/virement en expliquant qu’il doit lui aussi couvrir des frais non prévus initialement.  
De bonne foi, la victime restitue la somme demandée.  Elle s’apercevra très vite que le chèque qu’elle a encaissé était volé. Et, que de son coté, elle a versé indûment une somme d’argent à un inconnu.  

Afin d’éviter une telle mésaventure dont les conséquences peuvent être multiples pour les victimes de bonne foi, voici comment se protéger :

• Ne jamais transmettre vos informations personnelles et sensibles à des inconnus; 
• N’envoyer aucune somme d’argent en échange d’un contrat de travail et à un employeur que vous n’avez jamais rencontré; 
• N’acceptez pas de rétribution de votre futur employeur tant que vous n’avez pas signé un contrat de travail conforme au droit français; 
• N’apposez jamais votre signature sur un document sans savoir à quoi vous vous engagez.

L’ALLDC, dans le cadre de ses permanences locales, rencontre malheureusement des victimes de cette escroquerie bien organisée. Elle conseille d’ effectuer un dépôt de plainte dans un commissariat ou gendarmerie, puis de procéder à un signalement sur le portail officiel de signalement des contenus illicites sur internet (1).

Sachez que malgré votre qualité de victime, si à cause de cette escroquerie votre compte bancaire est débiteur, vous devez régulariser votre situation auprès de votre banque.
En effet, lors de l’encaissement d’un chèque, la banque n’a qu’une responsabilité très limitée car elle doit uniquement vérifier la régularité apparente du chèque (présence d’une signature, absence de rature). De même, la banque est obligée par la loi (art. L.131-1-1 du Code monétaire et financier), de créditer automatiquement (et provisoirement) le montant du chèque sur votre compte bancaire, au plus tard un jour ouvré après son enregistrement. Ainsi, c’est seulement, lorsque votre agence bancaire transmet le chèque à la banque de l’émetteur pour se faire payer, qu’elle peut découvrir que le chèque a été volé, et pas avant! Elle va alors débiter votre compte du même montant. 

En définitive, la victime n’aura finalement rien perçue mais se sera délestée d’une somme d’argent. Aussi, avant d’agir en ligne comme dans la vraie vie, restez vigilant et en cas de doute, avant de répondre demandez conseil. Toute proposition trop alléchante doit éveiller votre méfiance!

 

(1) Pour faire un signalement cliquez ici