Accueil / Toute l’actualité / Grève à la SNCF : comment se faire indemniser?

Grève à la SNCF : comment se faire indemniser?

Dans le contexte actuel de grèves à la SNCF, le Président Guillaume PEPY et les représentants de voyages SNCF, INTERCITES, TER, et TRANSILIEN ont rencontré les associations nationales de consommateurs agréées afin d’échanger sur les réclamations dont elles sont saisies par les voyageurs. Seules 5 associations dont l’ALLDC ont répondu présentes.

Alors que le service est très perturbé depuis plusieurs semaines, les représentants des consommateurs dont celui de l’ALLDC ont rappelé le besoin d’une information fiable sur les trains en circulation les jours de grève et ont regretté que le plan de transport ne soit annoncé que la veille à  17h. Nous regrettons également que le trafic n’atteigne pas les 100 % lors des jours de reprise. Enfin, nous déplorons l’absence totale de service sur certaines « petites » lignes.

Dans ce contexte, il est normal que les usagers soient indemnisés du préjudice subi. Une demande de dédommagement de 60% pour les abonnés TER voire plus en fonction de la région et du degré de perturbation des lignes concernées a été faite. Un véritable service minimum pour les grandes lignes, et la prise en charge des frais annexes (carburant, parking, covoiturage par exemple) ont été sollicités.

En réponse à ces demandes, la SNCF a rappelé que pour les abonnés TGV et Intercités, les contrats d’abonnements Forfait, Fréquence et TGV Max ne prévoient aucune disposition d’indemnisation en cas de grève.

Pour les abonnés «forfait mensuels et hebdomadaires (TGV et Intercités)» un dédommagement est annoncé au prorata du nombre de jours de grève si moins d’un train sur trois a circulé sur la ligne utilisée. Pour les abonnés annuels, un dédommagement de 30% sera appliqué sur l’abonnement de mai. Pour les abonnements TER, le dédommagement sera de 50 % sur le montant de l’abonnement de juin.

Concernant les usagers franciliens, la SNCF remboursera 50 % du prix des abonnements Navigo et imagine R pour les mois d’avril et mai, pour les seuls usagers des lignes gérées par la SNCF. Ce dédommagement ne concernera donc pas les abonnés empruntant les lignes RATP en Île de France.

Pour l’ALLDC ces indemnisations proposées sont faibles et doivent être renforcées en fonction de l’impact réel des grèves sur la circulation des trains. Par ailleurs l’ALLDC considère que ce système d’indemnisation génère des disparités entre les voyageurs en fonction du type du train et d’abonnement qu’ils utilisent. Reste encore à traiter l’indemnisation de tous les usagers qui utilisent le train mais n’ont pas d’abonnement. Il semble que pour ces clients, tous les billets soient échangeables et remboursables sans frais jusqu’à 60 jours après le voyage les jours de grève. Et lorsque seul le trajet d’un voyage (aller ou retour) est concerné par une grève, le voyage entier est remboursé. Dans le cas d’un échange, si le deuxième billet est moins cher que le premier billet, la différence est normalement remboursée au client.

Aussi, afin d’y voir plus clair, nous conseillons aux usagers de ne pas hésiter à saisir le transporteur par écrit afin de connaître les règles applicables à leur situation personnelle.

Service Relation Client SNCF
62973 ARRAS Cedex 9

Nous leur rappelons également qu’ils peuvent en dernier recours amiable saisir la médiatrice de SNCF Mobilité à l’adresse suivante :

Médiatrice SNCF Mobilités
TSA 37 701
59 973 TOURCOING CEDEX

Pour effectuer votre demande de dédommagement si vous êtes abonné francilien, rendez vous sur le lien suivant, à compter du 19 juin :   https://mondedommagement.transilien.com/#!/

Nous espérons que le traitement de ces réclamations sera effectué avec une attention particulière. Dans le cas contraire, les voyageurs pourraient se lasser et préférer d’autres modes de transports collectifs ou individuels.

Dans tous les cas nous souhaitons une issue rapide du conflit par le dialogue et la négociation. En Europe d’autres exemples existent et nous pourrions nous en inspirer.