Accueil / Toute l’actualité / Le succès de la location avec option d’achat

Le succès de la location avec option d’achat

Depuis 2015, la location avec option d’achat ou leasing a le vent en poupe dans le secteur automobile. Les concessionnaires se frottent aujourd’hui les mains, car les ventes de véhicules neufs sont reparties à la hausse (+5,3% en 2017) soit quasiment 2 millions de nouvelles immatriculations selon le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA), en partie grâce au développement de ce mode de financement.

Les Français ont de plus en plus recours à la location avec option d’achat (LOA) pour l’achat d’un véhicule neuf. Il représente ainsi 65% du financement des automobiles neuves.

Il faut dire que les fabricants automobiles ont poussé le développement de la location avec option d’achat à coup de publicité accrocheuse, du type « Renault Zoé à partir de 169 euros par mois, location longue durée de 37 mois avec un premier loyer de 3006 euros ». Ainsi, il est désormais fréquent de voir afficher dans les concessions, en gros caractères, le coût du loyer mensuel d’un véhicule avant le prix total d’achat du véhicule.

Nous avons interrogé un concessionnaire Volkswagen à ce sujet, qui  voit dans cette pratique une évolution du comportement des consommateurs plus attachés à l’«usage» d’un véhicule récent qu’à sa «possession».

Il est vrai que la LOA présente des avantages. Lors de la signature du contrat, le locataire verse un dépôt de garantie qui correspond à un premier loyer majoré (compris entre 5% et 15% en moyenne du prix du véhicule) puis les mois suivants, un loyer dont le montant est généralement inférieur à celui d’un crédit automobile. On paie en effet l’usage et non la propriété. Ces coûts plus bas permettent à des particuliers ayant une plus faible capacité de remboursement d’avoir plus facilement accès à un véhicule neuf, mais aussi d’obtenir s’il le souhaite un véhicule d’une gamme supérieure.

La durée de la LOA est en général de 2 à 5 ans. À la fin du contrat, le véhicule peut être acheté et acquis définitivement par le locataire (pour un prix connu dès la signature du contrat de bail et qui tient compte du montant des loyers déjà versés): on parle de levée d’option. Dans le cas contraire, le véhicule doit être rendu au propriétaire, soit généralement le constructeur. Pour ses partisans, La LOA est une solution flexible qui permet de changer de véhicule à sa guise.

Mais, le consommateur ne doit pas oublier que la location avec option d’achat est un crédit à la consommation. Néanmoins, à la différence d’un crédit classique, le consommateur n’a pas connaissance du TEG, information qui n’est pas obligatoire. Or, ne vous leurrez pas les intérêts pris par le prêteur demeurent importants. Le locataire est légalement responsable du véhicule loué notamment en cas de vol ou de destruction totale du véhicule. Il reste donc tenu de souscrire un contrat d’assurance automobile, avec au minimum une garantie responsabilité civile (assurance au tiers). Mais souvent, on l’invitera à souscrire des garanties complémentaires comme l’assurance perte financière qui couvre la différence entre l’indemnisation proposée par l’assureur et la part des loyers restant à payer par le locataire du véhicule, en cas de vol ou de destruction totale du véhicule. Or, ces garanties supplémentaires ont un coût et feront grimper le coût total de la«location».

Attention aussi au kilométrage défini dans le contrat, le consommateur doit vérifier  qu’il correspond bien à ses besoins, car le dépassement du kilométrage fixé sur le contrat peut s’avérer fort coûteux. En outre, le véhicule doit être rendu dans un parfait état car toute égratignure est facturée, ce qui peut alourdir considérablement la location. Enfin, vous êtes engagé pendant une durée déterminée: gare à la résiliation anticipée très onéreuse! Il faut donc être sur de soi…

Enfin, mieux vaut ne pas s’attacher au véhicule, lorsqu’on opte pour la LOA, car si à la fin de la location, le consommateur opte pour l’acquisition du véhicule, il déboursera plus pour acquérir la voiture que s’il l’avait achetée à crédit dès le départ.

Ainsi, si la location avec option d’achat peut présenter un certain charme pour les consommateurs en quête du dernier modèle, il ne faut pas oublier que son coût demeure important, pour un produit qui n’est jamais à vous!