Accueil / Toute l’actualité / Les chiffres de la fraude à la carte bancaire en 2015

Les chiffres de la fraude à la carte bancaire en 2015

banque

L’observatoire de la sécurité des cartes de paiements (OSCP), dont l’ALLDC est membre vient de publier son rapport d’activités 2015. Revue de détails :

Comme en 2014, la fraude sur les opérations réalisées en France diminue. Son  taux s’élève  à 0,043 % soit  à 225 millions contre 234,6 millions d’euros en 2014. Cette tendance à la baisse s’applique que le paiement soit effectué en point de vente, en retrait ou à distance.

La vente à distance demeure  le canal qui connaît le plus fort taux de fraude, même s’il diminue depuis trois ans (0,228 % contre 0,248% en 2014).
Ceci s’explique en partie par l’équipement des e-commerçants de systèmes d’authentification renforcée comme le 3D secure.  Il permet au porteur de s’identifier en composant un code non rejouable que sa banque lui a adressé par sms. Grâce à ce code, le paiement est validé définitivement.

Malgré ces bonnes nouvelles franco-françaises, la fraude sur les transactions transfrontalières continue à augmenter de façon significative, pour approcher les 300 millions d’euros en 2015, soit une progression de 30 millions d’euros sur un an, portant le taux de fraude à 0,372 %. Cette progression affecte principalement les cartes de porteurs français utilisées à l’étranger, pour lesquels la fraude atteint 190 millions d’euros, tandis que le montant de la fraude sur les opérations réalisées en France avec des cartes de porteurs étrangers est quasiment stable, à 110 millions d’euros.

Dans ce contexte, l’Observatoire rappelle que la généralisation des dispositifs d’authentification renforcée en Europe demeure une priorité, au cœur des recommandations de l’Eurosystème et de l’Autorité bancaire européenne relatives à la sécurité des moyens de paiement sur internet, entrées en vigueur en 2015 et du dispositif réglementaire de la 2ème Directive européenne sur les services de paiement. À ce titre, l’Observatoire a procédé à un exercice de veille des nouvelles méthodes de sécurisation des paiements à distance, en vue d’évaluer leur compatibilité avec les exigences prévues par la 2ème Directive européenne sur les services de paiement.

L’ALLDC, se réjouit de  ces chiffres plutôt encourageants, mais elle souhaite aussi appeler l’attention des consommateurs sur la nécessité de rester vigilants, car il veut mieux prévenir que guérir !  Notre expérience, montre en effet, qu’il est parfois très difficile pour le client victime, d’obtenir un remboursement notamment quand le code secret a été récupéré par les fraudeurs.

L’Observatoire de la sécurité des cartes de paiements (OSCP) est un forum chargé de promouvoir le dialogue et les échanges d’informations entre l’ensemble des acteurs intéressés, en France, par la sécurité et le bon fonctionnement des systèmes de paiement par carte. Il est constitué de deux parlementaires, de représentants des administrations publiques, des émetteurs de cartes et des utilisateurs (commerçants et consommateurs), ainsi que de personnalités qualifiées sélectionnées pour leurs compétences. Créé par la loi sur la sécurité quotidienne de novembre 2001, il a pour mission de suivre les mesures de sécurité adoptées par les émetteurs et les commerçants, d’établir des statistiques de fraude agrégées et d’assurer une veille technologique en matière de cartes de paiement. Son champ de compétence sera probablement élargit dans les prochain mois, aux autres moyens scripturaux comme le chèque, le virement, et le prélèvement.