Accueil / Toute l’actualité / Linky et Gazpar, les nouveaux compteurs sont en marche

Linky et Gazpar, les nouveaux compteurs sont en marche

linky.zoom_1

Le changement des compteurs (de gaz et d’électricité) a été voulu par les pouvoirs publics pour moderniser le réseau électrique et permettre une meilleure maîtrise des consommations d’énergie dans le cadre de la loi sur la transition énergétique.

Commencé depuis le mois de décembre 2015, le déploiement des compteurs communicants d’électricité se déroulera sur une durée de 6 ans, soit jusqu’en 2021. Au total 35 millions de compteurs électriques doivent être remplacés.

Jusqu’à présent, quel que soit le fournisseur d’énergie choisi, l’abonné reçoit des factures estimées de ses consommations d’électricité et, au moins une fois par an, une facture basée sur  sa consommation réelle suite à la relève effectuée par un agent habilité Erdf. Cette facture peut donc engendrer une régularisation des consommations à la baisse, voire à la hausse, ce qui est dans certains cas, peut s’avérer onéreux pour le client.

Le compteur Linky permet donc de relever à distance, sans intervention du technicien, vos consommations d’électricité du mois. Ce compteur est conçu pour recevoir des ordres mais également transmettre des données via la technologie CPL (Courants porteurs en ligne, technologie utilisée notamment pour les box internet ou la domotique par exemple). L’abonné est facturé ainsi au plus juste et a la possibilité d’adapter sa puissance électrique mais aussi de suivre en un coup d’œil l’historique de ses consommations via son compte client en ligne. D’autres fonctionnalités sont prévues (connaître les appareils les plus gourmands en énergie,  comparer sa consommation avec celle d’un foyer similaire dans la même zone géographique, bénéficier de conseils pour faire des économies d’énergie…)

Il n’empêche! Les associations de consommateurs seront particulièrement attentives à la conservation de ces données personnelles stockées par le gestionnaire du réseau (Erdf pour l’électricité et Grdf pour le gaz) et transmises au fournisseur pour établir la facturation. Ainsi, les données restent la propriété exclusive du client et ne peuvent être vendues ou commercialisées par des tiers. De même, sauf accord exprès du consommateur, le gestionnaire ne peut avoir accès à la consommation quotidienne ni connaître dans le détail la consommation de chaque appareil électrique du foyer.

Au moins 45 jours avant le passage du technicien, Erdf averti l’abonné par courrier de la date de remplacement de son compteur. Le gestionnaire du réseau précise également le nom de l’entreprise qui se chargera d’effectuer la pose. L’entreprise prend ensuite directement contact avec l’abonné dans les 25 jours avant la pose.

Une fois installé, le compteur est prêt à communiquer en heures creuses et heures pleines.

Pour en savoir plus sur le déploiement, vous pouvez vous rendre sur le site www.erdf/linky et entrer votre code postal. Le site contient également des contenus pédagogiques utiles sur par exemple les économies d’énergie.Un numéro vert sera également disponible au 0800 054 659.

 

téléchargement

S’agissant du gaz, le principe est le même. Le compteur Gazpar concernera lui 11 millions de foyers. Le déploiement commencé fin 2015 dans certaines régions, se poursuivra entre 2017 et 2022.

Le client sera là encore informé par Grdf de la date de passage du technicien pour procéder au changement du compteur. Si celui-ce se trouve à l’extérieur du logement, la présence de l’abonné ne  sera pas nécessaire. Le compteur Gazpar relèvera à distance la consommation de gaz tous les jours (le compteur communique deux fois par jour l’index de consommation) dès son installation, et le client pourra avoir accès au suivi de ses consommations via un compte personnalisé en ligne.

Sachez que le remplacement des compteurs de gaz ou d’électricité est totalement gratuit pour l’abonné. Il ne modifie en rien les contrats souscrits auprès des fournisseurs d’énergie. En revanche, l’abonné ne peut refuser ce changement de compteur qui se justifie par les évolutions technologiques et la nécessité de faire des économies d’énergie.