Accueil / Toute l’actualité / L’ouverture du marché de l’énergie:10 ans après…

L’ouverture du marché de l’énergie:10 ans après…

En 2007, le marché de l’énergie pour les particuliers s’ouvrait à la concurrence. EDF et GDF perdaient ainsi perdu leur monopole. Dix ans plus tard où en est-on?

Aujourd’hui, 21 fournisseurs proposent des offres d’électricité et/ou de gaz aux particuliers   liste disponible ici

Pourtant les consommateurs sont peu mobiles. Ainsi, 85% des français sont toujours titulaires d’un contrat au tarif réglementé en électricité, c’est-à-dire dont le prix est fixé par les pouvoirs publics et appliqué uniquement par le fournisseur historique EDF. Pour le gaz, seuls 50% des contrats sont au tarif réglementé géré par ENGIE (ex-GDF); pour le reste, seuls 25% de ces contrats sont détenus par les opérateurs alternatifs et proposent des offres de marché.

Il faut dire que, selon les derniers chiffres du baromètre Energie-Info, seuls 28% des particuliers savent qu’ENGIE et EDF sont des entreprises différentes et concurrentes qui fournissent toutes les deux de l’électricité et du gaz naturel. Ainsi 52% des foyers savent qu’ils peuvent changer de fournisseur d’électricité ou de gaz. Un défaut de notoriété de l’ouverture du marché qui ne nous surprend guère, malgré les efforts entrepris par les différents gouvernements (mise en place d’une plateforme d’information Energie-Info, possibilité du retour gratuit au fournisseur précédemment quitté même au tarif réglementé etc…).

En effet, la baisse de prix proposée par les alternatifs n’est généralement que de 6 à 10% par rapport au tarif réglementé. Elle est loin d’être attractive ! D’autant que notre consommation ne représente que 35% de la facture réglée, le reste servant à payer les différentes taxes, le coût de distribution (identique à tous les opérateurs), le prix de l’abonnement etc…

Ainsi, sur le terrain nous constatons que le départ à la concurrence est généralement plus motivé par une insatisfaction du client que par une question de prix.

De plus, les alternatifs n’ont pas toujours eu bonne presse, notamment pour notre association, en raison de leurs pratiques commerciales agressives. L’ALLDC a ainsi connu une série des litiges en matière d’énergie depuis l’ouverture du marché, notamment liée à des démarchages à domicile déloyales, les démarcheurs se présentant comme des représentants d’EDF ou GDF.

De grands efforts restent donc à faire pour que le marché de l’énergie s’ouvre réellement, car aujourd’hui encore le consommateur n’y voit toujours pas très clair!