Accueil / PRESSE / Pour une démocratisation de la politique européenne de commerce et d’investissement

Pour une démocratisation de la politique européenne de commerce et d’investissement

Le commerce n’est pas une fin en soi. L’ALLDC considère qu’au-delà des objectifs économiques, les entreprises doivent atteindre des objectifs sociaux et environnementaux et  mettre sur le marché des produits  surs et durables.

Les accords européens de commerce et d’investissement ont pour vocation de régir ces échanges. Ils ne doivent avoir pour seuls buts la libéralisation des échanges et la réduction des coûts pour les entreprises. Ils doivent  aussi contribuer  à des objectifs supérieurs d’intérêt général  tels que la promotion d’emplois décents, la lutte contre le changement climatique, la protection des droits et de la santé des citoyens, la justice fiscale et la stabilité financière.

Le CETA et le TAFTA ont illustré à quel point les négociations commerciales et les processus de ratification des accords souffraient d’un cruel déficit de transparence et de contrôle démocratique, faisant ainsi, la part belle aux intérêts des plus grandes entreprises. Afin de faire changer les règles du jeu, et démocratiser la politique européenne de commerce et d’investissement, des organisations de la société civile dont l’ALLDC ont signé un appel intitulé : « Pour une démocratisation de la politique européenne du commerce et d’investissement. »

Pour lire l’intégralité du communiqué,  cliquez ici

Définitions :

L'Accord économique et commercial global (AEGC) ou Comprehensive Economic and Trade Agreement (CETA) est un traité international de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada, signé le 30 octobre 2016. Premier accord commercial bilatéral de l'Union Européenne avec une grande puissance économique, il suscite cependant de nombreuses critiques.

TAFTA est l'acronyme de Trans-Atlantic Free Trade Agreement en français accord commercial trans-atlantique, appelé aussi TTIP. C'est un projet d'accord commercial entre les Etats-Unis et l'Europe dont le 2ème cycle de négociation a commencé en octobre 2013.