Accueil / Ça n'arrive pas qu'aux autres ! / Trop beau pour être vrai!

service Trop beau pour être vrai!

J’ai dernièrement dû payer une facture à Free de 185€ pour mon téléphone fixe et de 8€ pour le portable de mon fils car ce dernier à été victime d’une arnaque sur instagram. Il s’est fait harponner, par un jeu concours soi-disant gratuit où en appelant 6 fois un numéro 0800 …. on lui donnerait un code qui lui permettrait de recevoir dès le lendemain un iphone 7. Il avait bien demandé si le jeu était gratuit, on lui a bien sûr affirmé que oui. Étant donné que ça ne marchait pas avec son portable, on lui a conseillé d’appeler avec le fixe… et de recommencer maintes et maintes fois….Au final, il a appelé 61 fois avec le fixe! Free m’a d’abord coupé ma ligne téléphonique le jour où il m’a envoyé un sms m’annonçant la facture à payer, puis le lendemain plus d’internet. J’ai  donc dû payer ma facture. Je voulais savoir si nous avions un quelconque moyen de récupérer cet argent.

Léo répond:

Après l’hameçonnage, est apparue une autre pratique frauduleuse sur le Web: le harponnage. On ne tente plus seulement de «pêcher une victime» en propageant un courriel ou des fichiers malveillants, on envoie des appâts personnalisés, on cible quelqu’un. Là l’appât était de recevoir un iphone 7 gratuitement, en appelant un numéro qui finalement s’avère payant. Free n’a aucune obligation de vous rembourser, car votre fils a bien émis les appels facturés. Concernant la société qui se cache derrière le numéro payant, un arrêté du 10 juin 2009, entré en vigueur dès 2010, impose que le consommateur soit désormais averti de la surtaxation à venir par un message vocal dont l’écoute est gratuite. Il s’agit d’une obligation d’information renforcée, selon laquelle les professionnels sont tenus d’insérer une annonce tarifaire gratuite en début d’appel pour lister les tarifs qui vont être appliqués à cet appel et permettre ainsi à l’appelant de raccrocher avant d’être surtaxé.  Si ce message d’avertissement n’apparaît pas après la composition du numéro, nous vous invitons à vous rapprocher de la direction départementale de la protection des populations de votre département pour leur signaler ce numéro.