Accueil / Ça n'arrive pas qu'aux autres ! / Un assuré trop risqué!

assurance Un assuré trop risqué!

Je souhaite juste témoigner de la difficulté d’assurer un prêt immobilier lorsqu’on a été malade. Le cas de la mise en œuvre par la GMF de la convention Aeras me semble édifiant! Ainsi, suite à notre demande voici ce que nous a proposé l’assureur : la garantie décès uniquement et une surprime de près de 18 000 euros. Est-ce normal de ne pas proposer le minimum de couverture exigée par les banques?

Léo répond:

Un candidat à l'emprunt se verra appliquer la convention AERAS, lorsque le questionnaire de santé complété fait apparaître qu'il présente un risque aggravé de santé et que sa demande d'assurance ne peut pas être acceptée aux conditions standard du contrat d'assurance, en terme de garanties et de tarif. Attention, la convention AERAS n'est pas un droit à l'assurance, un assureur peut donc toujours refuser de vous assurer. En revanche, cette assurance permet de repousser les limites de l’assurabilité des personnes qui présentent ou ont présenté un risque aggravé de santé, moyennant des exclusions de garantie comme le maintien de la seule garantie décès et/ou le paiement d'une surprime. Demandez plusieurs devis d'assurance, en amont de votre projet à financer. En effet, tous les assureurs n'ont pas la même approche des risques aggravés de santé. Cette mise en concurrence vous permettra de comparer les offres et de choisir l'assurance correspondant à vos besoins, en fonction des garanties proposées et du tarif. Si malgré ces précautions, vous n'obtenez aucune proposition satisfaisante, vous devrez éventuellement envisager une garantie alternative à l'assurance comme une caution, une hypothèque sur un autre bien, le nantissement d'une assurance-vie. Mais soyons honnête dans ce cas de figure, il vous sera difficile de pouvoir financer votre projet immobilier.