commerce A la caisse!

En mai dernière, nous avons réalisé un Drive sur l’application carrefour. Nous l’avons retiré comme convenu au Drive en question (Pluneret dans le 56). Seulement on a jamais été débité. Je ne l’avais pas remarqué. Plus de 6 mois après, Carrefour revient vers nous avec un courrier (non recommandé) pour nous dire qu’il y a eu un souci avec le paiement en mai et souhaiterait que nous nous acquittions de la somme non réglée. La somme est d’environ 170 euros. Ce n’est pas négligeable, surtout en ces temps-ci. Sommes-nous obligés d’accepter leur demande de paiement?

Léo répond:

Selon l’article 1650 du code civil : « la principale obligation de l’acheteur est de payer le prix au jour et au lieu réglés par la vente« . En l’espèce, il apparaît que vous avez bien pris possession de vos courses mais vous n’avez pas réglé celles-ci, suite à un probable problème technique. Même si cette défaillance n’est pas de votre fait, il n’en demeure pas moins que votre commande est impayée. Dès lors, le vendeur est fondé à vous réclamer le paiement de ces courses puisqu’il s’agit de la contrepartie de la livraison des marchandises. Aussi, nous ne pouvons que vous invitez à vous rapprocher du vendeur pour régulariser la situation en vous acquittant du paiement du prix.