Accueil / Toute l’actualité / A vos masques, prêt, déconfinez!

A vos masques, prêt, déconfinez!

C’est un sujet qui fait la une de l’actualité depuis plusieurs semaines : les masques. Hier considérés comme superflus, ils sont aujourd’hui l’outil indispensable pour sortir du confinement.

Il faut dire que le sujet est complexe, qu’il existe plusieurs types de masques, certains à usage unique, d’autres réutilisables sous certaines conditions, d’autres encore fait maison.

Alors de quelles informations a besoin le consommateur pour choisir cet accessoire désormais précieux?

Tout d’abord, il faudra le trouver ! En effet, il est bien difficile d’avoir aujourd’hui une visibilité sur les stocks. Les pharmacies, les bureaux de tabac et certaines enseignes de la grande distribution les distribuent officiellement depuis le 4 mai dernier. Mais, chacun d’entre nous pourra t-il être équipé dès le 11 mai? Et à quel prix?

La question du prix est comme toujours essentielle. Si le port du masque est obligatoire dans les lieux publics et une des conditions de la réussite du déconfinement, alors il appartient aux pouvoirs publics de garantir à chacun un accès effectif aux masques à un prix raisonnable.

Mais on peut déjà imaginer que les consommateurs ne pourront pas bénéficier dans les délais impartis de cette garantie. Il est probable que certaines personnes en situation de fragilité économique n’auront d’autres choix que de renoncer à s’équiper. Les communes, les associations joueront alors un rôle indispensable pour orienter et équiper le public.

Outre la question du prix, le consommateur va s’intéresser avant d’acheter son masque à sa qualité, sa fiabilité pour le protéger du virus.

En effet, il existe des produits de qualité très différente à des prix variant du simple au double!

Le ministère de l’économie a annoncé que la DGGCRF lancerait dans les jours prochains des enquêtes pour garantir «un accès à des masques de qualité à des prix raisonnables». Les enquêtes porteront sur les masques grand public. Elles seront menées chez les fabricants et les importateurs ainsi que dans la grande distribution. Il s’agira pour l’administration de vérifier que les performances de filtration annoncées sont exactes, que les produits sont accompagnés des informations nécessaires à la bonne information des consommateurs (nombre de lavages possibles, fourniture de la notice d’utilisation…)

S’agissant des prix, les pouvoirs publics ont décidé de réglementer le prix des masques à usage unique de type chirurgical, et d’autre part de mettre en place un suivi des prix des masques grand public. Ainsi, le prix maximum de vente aux consommateurs des masques à usage unique est donc fixé à 95 centimes d’euros TTC, l’unité. Il s’agit d’un prix plafond que la DGCCRF contrôlera pour s’assurer qu’il ne soit pas dépassé et sanctionner si tel est le cas.

Pour les masques grand public, rien de semblable n’est prévu ce qui signifie qu’ils restent régis par le jeu de l’offre et de la demande. Les consommateurs devront comparer les produits, les enseignes, et les prix.

Par ailleurs, comme pour les gels hydroalcooliques, une réduction du taux de TVA de 20 à 5.5 % est désormais applicable aux masques chirurgicaux ou masques médicaux, ainsi que les masques grand public dès lors qu’ils respectent les spécifications AFNOR.

Nous suivrons attentivement la situation des masques à compter du 11 mai, et nous vous invitons à remonter toute anomalie via la plateforme signal conso.

Pour en savoir plus

solidarites-sante.gouv.fr