Accueil / Toute l’actualité / Brexit: quelles conséquences pour le consommateur?

Brexit: quelles conséquences pour le consommateur?

 

Le 1er janvier 2021 marque le début d’une nouvelle année mais aussi le départ du Royaume Uni de l’Union Européenne. Quelles sont les conséquences du Brexit pour les consommateurs français qui souhaitent désormais consommer des produits ou services britanniques ou encore y séjourner? Quant aux citoyens français, résidant au Royaume Uni, sont-ils également impactés? Voici quelques éléments de réponse.

Un accord de commerce et de partenariat a été trouvé entre l’Union européenne et le Royaume-Uni le 24 décembre 2020. Il déterminera, à partir du 1er janvier 2021, les règles applicables aux relations entre l’Union européenne et le Royaume-Uni dans un certain nombre de domaines. Tour d’Horizon.

 

Etre Français et voyager au Royaume Uni

Auparavant, pour prendre un Eurostar, avion ou ferry à destination du Royaume Uni, notre seule carte d’identité française suffisait, mais celle-ci ne sera plus acceptée à compter du 1er octobre 2021. A partir de cette date, un passeport en cours de validité sera nécessaire. Et comme tout le monde le sait, si la demande ou le renouvellement d’une carte d’identité est gratuite en France, le passeport lui coûte 86 euros pour un adulte, avec une durée de validité de 10 ans.

Mais bonne nouvelle cependant, vous n’aurez pas à demander un visa (et régler des frais administratifs) si votre visite au Royaume-Uni n’excède pas 6 mois.

Attention, si votre séjour est d’ordre professionnel ou pour vos études, il se pourrait qu’une demande de visa soit nécessaire, renseignez-vous sur le portail britannique d’information dédié aux demandes de visas.

D’autre part, si vous voyagez avec votre animal de compagnie, il devra être pucé; posséder un passeport pour animaux de compagnie, et être valablement vacciné contre la rage. A défaut votre animal pourra être mis en quarantaine pour une durée maximale de 4 mois, à vos frais.

Notez que la réglementation de l’Union européenne sur les droits des passagers en cas de retard/annulation de vols (réacheminement, indemnité, remboursement) continuera à s’appliquer aux passagers des compagnies de l’Union européenne desservant le Royaume-Uni dans les deux sens. En revanche, si vous voyagez avec une compagnie britannique, le règlement européen s’appliquera dans le sens Union Européenne vers le Royaume Uni, mais pas dans le sens Royaume Uni vers la France ou tout autre pays de l’UE.

Pour en savoir plus sur le droit des passagers européens, rendez-vous ici.  

La carte européenne d’assurance maladie n’est désormais plus reconnue au Royaume Uni, pensez donc à souscrire une assurance santé à cet effet ou vérifier le niveau de garantie de votre carte bancaire avant de vous rendre au Royaume Uni.

Etre Français et étudier au Royaume Uni

Le Royaume-Uni a choisi de ne plus participer au programme d’échanges Erasmus+, à partir du 1er janvier 2021. Ainsi, si vous souhaitez étudier dans une université britannique, à compter de la rentrée scolaire de septembre 2021, vous devrez régler des frais d’inscription majorés pour étudiants étrangers. Quant à la demande de visa, tout dépendra de votre durée d’études (à priori les « short-term students » durée d’étude entre 6  et 11 mois, seront exemptés d’une demande de visa). Mais sachez que des critères seront à respecter pour obtenir un visa “étudiant”, comme être accepté dans une université britannique, avoir un niveau de compréhension de l’anglais écrit et oral suffisant et être en capacité de financer son séjour au Royaume Uni.

Bon à savoir: pour les étudiants relevant du programme Erasmus+ 2014-2020, le Royaume-Uni demeurant un pays participant au programme, ils pourront finir leur séjour dans les conditions initialement prévues jusqu’au terme du programme en cours.

 

Etre Français et acheter au Royaume Uni

Avant le Brexit, les quantités d’achat étaient illimités et sans taxes supplémentaires pour les consommateurs des deux côtés de la Manche. Il n’était pas rare de voir par exemple des consommateurs anglais faire leur plein d’alcool à Calais. Mais aujourd’hui, si vous voyagez du Royaume Uni vers la France, vous devrez déclarer vos achats, comme pour les Etats Unis, au-delà de certains seuils de valeurs ou quantitatifs (exemple 430 euros pour le transport aérien, 300 euros pour le transport routier) et vous acquitter des droits et de la TVA en France. Vous aurez ainsi tout intérêt à acheter en duty free si vous comptez faire des achats importants lors de votre séjour au Royaume Uni.

Pour en savoir plus: doune.gouv.fr

 

Etre français et résider au Royaume Uni

Pour les 300 000 français installés au Royaume Uni, les droits acquis sur le sol britannique (santé, travail …) resteront inchangés. En revanche, ces mêmes français auront tout intérêt à avoir un passeport en cours de validité, ou à le renouveler s’ils souhaitent faire de courts séjours en France ou dans l’UE, car le passeport est désormais un critère exigé pour passer la frontière. En revanche, ces mêmes citoyens français résidant britanniques pourront faire détaxer les produits qu’ils achèteront dans l’Union européenne, ils ne seront donc pas redevables de la TVA lors de leur séjour en France ou dans l’UE.

 

Attention, si vous comptiez immigrer au Royaume Uni, dans un proche avenir, les critères se sont particulièrement durcis depuis le 1er janvier, renseignez-vous.

Pour en savoir plus:  brexit.gouv.fr