Accueil / Toute l’actualité / Economie circulaire: une loi fixe de nouveaux objectifs à atteindre

Economie circulaire: une loi fixe de nouveaux objectifs à atteindre

La loi anti gaspillage pour une économie circulaire a été publiée au journal officiel le 11 février 2020. Elle contient de nombreuses mesures visant la préservation des ressources, la lutte contre le gaspillage, la santé, la durabilité des produits,  le développement économique et industriel du territoire grâce à l’économie circulaire.  

Elle instaure de nouvelles obligations avec la création de nouvelles filières pollueur-payeur pour de nouvelles familles de produits comme les jouets, les articles de sport, de bricolage, les couches et les lingettes…  

L’objectif de ce texte est de tendre à moyen et long terme vers un changement en profondeur des modes de production et de consommation en France et en Europe.  

Depuis de nombreuses années, l’ALLDC participe aux travaux de concertation mis en place par le ministère, par AFNOR sur l’économie circulaire. 

 Elle souhaite aujourd’hui porter à la connaissance du grand public les éléments essentiels de ce texte qui concerne aussi les consommateurs. Les principales mesures consistent à :  

  •  La création d’un bonus-malus pour rendre moins chers les produits meilleurs pour la planète 
  • Améliorer la collecte des déchets en travaillant à l’instauration d’une consigne pour mieux collecter nos objets du quotidien. 
  • Améliorer la collecte des déchets en harmonisant les couleurs des poubelles et simplifier le geste de tri.  
  • Lutter contre le gaspillage des déchets du bâtiment en recensant les matières disponibles pour mieux les collecter et les recycler. 
  • Améliorer l’information des consommateurs et lutter contre l’obsolescence programmée grâce à un indice de réparabilité des produits. 
  • Lutter contre la surproduction en interdisant l’élimination des invendus et stopper le gaspillage. 
  • Faciliter la réparation et l’utilisation des pièces détachées d’occasion. Obligation pour les distributeurs de reprendre votre ancien appareil lors d’un nouvel achat. 

 Ces mesures vont  globalement dans le bon sens, mais le lobbying des industriels a été très efficace, et nous regrettons une entrée en vigueur très tardive de nombres de ces dispositions.