Accueil / Toute l’actualité / Et si vous passiez au vélo électrique?

Et si vous passiez au vélo électrique?

Avec l’épidémie du Covid 19, nombre de consommateurs se sont détournés des transports publics pour leur préférer le vélo à assistance électrique (VAE). Selon les professionnels du secteur, depuis le 11 mai dernier, date du déconfinement, les ateliers de réparation des vélos, les magasins de sport ainsi que les magasins spécialisés dans la vente de vélos à assistance électrique n’ont jamais eu autant le vent en poupe. 

En plus de faire une bonne action pour l’environnement, le vélo constitue un mode de transport doux et permet aussi d’allier plaisir et sport. Mais il n’est pas toujours aisé de choisir son  vélo à assistance électrique. D’ailleurs quels sont les prix, à quoi faut-il faire attention, existe-t-il des aides? Tour d’horizon sur ce qu’il faut retenir. 

Même si les magasins de sport ou de vélos ont souvent un site internet dédié, nous vous recommandons de vous rendre sur place pour choisir le vélo qui devra vous accompagner dans vos déplacements. En effet, vous devez vous sentir confortable, bien installé pour manœuvrer sans danger. De plus, il est très utile d’étudier le comportement du vélo (est-ce que son poids vous convient ? Qu’en est-il du freinage ? Comment l’assistance électrique se comporte en montant une pente ?…) 

La plupart des magasins vous propose de tester le vélo dans des conditions réelles en déposant au préalable votre pièce d’identité et/ou un dépôt de garantie.  

 Le prix des VAE varient en fonction de leur style -plutôt urbain ou plutôt campagne- et de leurs caractéristiques. Il faut compter entre 800 et 1200 euros en moyenne pour un vélo de moyenne gamme. En fonction de votre budget, vous pouvez opter pour un vélo entre 2500 euros et plus de 3000 euros, un sacré investissement ! Rien ne vaut les conseils d’un expert pour vous guider en fonction de vos attentes : déplacements quotidiens, occasionnels, longs ou courts trajets. Enfin ne lésinez pas sur l’achat des équipements tels que le casque et le gilet haute visibilité. 

 Et si vous souhaitez utiliser votre vieux vélo qui dort dans votre cave ou dans le local à vélos depuis plusieurs années, sachez que vous pouvez prétendre à une aide pour la remise en état de votre vieux vélo. Ainsi, pour une petite réparation, vous pouvez prendre rendez-vous auprès d’un atelier spécialisé dont la liste figure sur le site coupdepoucevelo. Les travaux sont couverts jusqu’à 50 euros et vous n’avez rien à avancer. Cette aide, valable jusqu’au 31 décembre 2020, peut selon les cas, être cumulée avec celle offerte par votre ville de résidence. Cette plateforme vous propose également une prise en main (circulation en ville, itinéraire adapté au sein du réseau vélo-écoles référencées sur celle-ci).  

Enfin, les ateliers de réparation agréés proposent aussi de transformer votre vieux vélo « classique » en un vélo électrique. 

A priori, l’achat d’un vélo à assistance électrique d’occasion semble une bonne idée à condition de prendre garde à la batterie ! En effet, il s’agit de la pièce la plus importante sur le vélo : si la batterie est défectueuse, vous devrez débourser plusieurs centaines d’euros pour en changer. Mieux vaut donc vous rapprocher de magasins spécialisés si vous voulez faire l’acquisition d’un vélo à assistance électrique d’occasion. L’état du VAE aura été vérifié et vous bénéficierez de toutes les garanties. 

S’agissant de l’achat, certaines collectivités proposent une aide financière abondée par l’Etat. Pour être éligible, plusieurs critères doivent être réunis parmi lesquels être majeur, domicilié en France, ne pas avoir bénéficié d’une aide ayant le même objet attribuée par une collectivité locale, ne pas avoir été imposable l’année précédant l’achat du vélo. 

De même, cette aide ne peut bénéficier qu’à l’acquisition d’un vélo présentant certaines caractéristiques : le vélo doit être neuf, la batterie ne doit pas être au plomb, il doit aussi être équipé d’un moteur auxiliaire électrique d’une puissance nominale continue de 0.25 kw, et dont l’alimentation est interrompue lorsque le vélo atteint 25km/h… 

  Cette aide financière attribuée une seule fois est plafonnée à 200 euros au total ou 20% du prix d’achat du vélo à assistance électrique.  

  Par exemple, si avez obtenu une aide financière de 100 euros par votre collectivité pour l’achat de votre vélo de  800 euros, le montant versé par l’Etat s’élèvera à 60 euros, (160 euros représentant 20% du prix du vélo). A l’inverse si la collectivité territoriale a mis en place une aide de 300 euros, vous ne pourrez bénéficier du complément versé par l’Etat puisque l’aide versée excède le seuil des 200 euros. 

Pour solliciter cette aide, vous pouvez remplir le formulaire sur le site service public

 

Vous n’êtes pas intéressé(e) par le vélo ? Qu’à cela ne tienne : vous pouvez vous orienter vers une trottinette électrique ou bien évidemment les transports publics. Mais avec les beaux jours qui arrivent, il serait dommage de se priver d’une telle occasion de se mettre (ou remettre) à vélo. Alors…. prêt pour une balade à vélo ?