Accueil / Toute l’actualité / Etes-vous prêt pour le prélèvement à la source?

Etes-vous prêt pour le prélèvement à la source?

Jusqu’à présent, les contribuables payaient  l’impôt sur le revenu avec un an de décalage : Ainsi, en 2018, ils s’acquittent de l’impôt sur les revenus perçus en 2017. Le prélèvement à la source de l’impôt entre en vigueur le 1er janvier 2019. Salariés, actifs, indépendants, retraités, tous sont concernés.

Le prélèvement à la source devrait permettre aux ménages de mieux gérer leur budget en payant des impôts en fonction de leurs revenus en cours, et non sur ceux de l’année précédente. Ainsi, le recouvrement de l’impôt s’adaptera en temps réel aux changements de situations personnelles des personnes, mariage, pacs, naissance, divorce, décès, mais aussi professionnelles, perte d’emploi, départ à la retraite ou encore fluctuation de l’activité pour les indépendants.

La déclaration des revenus reste obligatoire, elle permet de déterminer le taux de prélèvement, de prendre en considération les éventuels crédits d’impôt, et ainsi de calculer le montant définitif de l’impôt.
Le contribuable devra donc toujours déclarer ses revenus mais désormais, l’impôt sera directement prélevé sur son salaire, sa retraite, ses allocations chômage… par son organisme collecteur c’est-à-dire son employeur, sa caisse de retraite, son agence pôle emploi.

Pour les indépendants, ou encore les propriétaires bailleurs l’impôt sera prélevé directement sur le compte du contribuable sous forme d’acompte.
En 2018, la déclaration de revenus sert de base au calcul du taux de prélèvement à la source pour 2019. Pour les couples, mariés ou pacsés il est possible d’opter pour un taux individualisé au lieu du taux foyer. Ce choix ne modifie pas le montant collecté, il change seulement la répartition du paiement au sein du couple.

Pas d’inquiétude à avoir si vos revenus ou votre situation professionnelle (perte d’emploi, mise à la retraite etc…)  ont été modifiés en 2018, car seul votre revenu 2019 sera pris en compte. En effet, l’année 2018 est une année blanche pour l’administration fiscale (les contribuables paieront leurs impôts 2018 sur les revenus de 2017, et les impôts 2019 sur ceux de 2019).

C’est l’administration fiscale qui transmet automatiquement le taux aux organismes collecteurs. Le salarié ne donnera aucune information à son employeur, l’administration fiscale restera la seule interlocutrice du contribuable.