Accueil / Toute l’actualité / Faux sites administratifs: gare aux arnaques!

Faux sites administratifs: gare aux arnaques!

Un million de personnes sont victimes d’arnaques aux faux sites administratifs chaque année. Certains sites commerciaux utilisent en effet l’apparence des sites officiels (drapeau bleu, blanc, rouge, référence à un ministère, référencement en tête des moteurs de recherche….) pour induire les internautes en erreur en facturant des démarches administratives courantes alors qu’elles sont gratuites (demande d’extraits de naissance, de casier judiciaire, d’inscription sur les listes électorales…). Certains vont même plus loin et vous abonnent à votre insu à un service dont vous n’avez pas besoin.

Le montant total du préjudice s’élève à 150 millions d’euros. C’est pourquoi, l’Etat a décidé de faire de la lutte contre ces sites et pratiques frauduleuses une priorité et a lancé une grande campagne intitulée «faux sites administratifs attention aux arnaques!» afin de sensibiliser les internautes et les appeler à davantage de vigilance.

Pour éviter de se faire piéger, l’administration recommande:

  • de consulter en premier lieu le portail de l’administration service public qui recense tous les sites officiels en fonction des documents recherchés et le coût éventuel des démarches ;
  • Vérifiez l’url : les sites officiels de l’administration française doivent se terminer par «gouv.fr» ou «.fr » (par exemple les sites des mairies), jamais par «gouv.org», «gouv.com » ou «-gouv »;
  • Ne vous laissez pas abuser par les url utilisant des mots clés pseudo-officiels et les sites ayant recours à des artifices tels que l’usage du bleu-blanc-rouge ou la Marianne;
  • Avant de procéder à un quelconque paiement vérifiez bien la nature de la prestation (coût du document ou piège à l’abonnement);
  • Les premiers résultats de recherche ne mettent pas forcément en avant les sites officiels ; le référencement payant est toujours signalé par le mot «annonce»;
  • Consultez les mentions légales du site pour identifier sa nature et son exploitant (attention s’il est situé à l’étranger);
  • Lisez attentivement les conditions générales de vente (CGV) qui constituent le contrat liant le professionnel et le consommateur;
  • Vérifiez sur les sites officiels le caractère payant ou non, de la prestation avant toute démarche.

Si vous avez été victime d’un tel site, n’hésitez pas à vous rapprocher de la direction départementale de protection des populations et au besoin contactez votre banque.

 

 Pour aller plus loin : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/faux-sites-administratifs

 La liste des directions départementales de la protection des populations :  https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/coordonnees-des-DDPP-et-DDCSPP