Accueil / Toute l’actualité / La consommation du plastique accrue avec la crise sanitaire

La consommation du plastique accrue avec la crise sanitaire

Depuis le début de la crise sanitaire et en raison du risque de contamination, la consommation d’eau en bouteille, de produits alimentaires emballés, gants, visières, masques jetables s’est envolée. Selon une étude Elipso qui représente les fabricants d’emballage «en début de confinement, la demande était d’environ 30% supérieure à la normale, aujourd’hui celle-ci baisse progressivement».

Alors que des efforts ont été amorcés sous la pression des citoyens, mais aussi grâce à une réglementation incitative pour réduire la production et la consommation de plastique à usage unique, la crise a entraîné un recul considérable. Cette consommation excessive de plastique nécessite des moyens importants pour traiter ces déchets. On se souvient des images de trottoirs remplis de masques usagés dans les villes à la sortie du confinement, mais aussi de ceux abandonnés en pleine nature.

Aussi, en tant qu’association nationale de défense des consommateurs il nous semble important d’informer les consommateurs d’abord sur les règles à respecter pour jeter masques, mouchoirs, lingettes et gants après usage mais aussi de rappeler à chacun le temps nécessaire à un masque, à une bouteille en plastique pour se décomposer.

Souvenez-vous par exemple qu’un mouchoir en papier mettra 3 mois à se décomposer, qu’il faudra 400 ans à un masque et entre 100 et 1000 ans à une bouteille en plastique pour disparaître ?

Pour jeter vos masques, lingettes et autres gants il faut impérativement respecter les gestes suivants:

· Ces déchets doivent être jetés dans un sac poubelle dédié, résistant et disposant d’un système de fermeture fonctionnel.

· Lorsqu’il est rempli, ce sac doit être soigneusement refermé, puis conservé 24 heures.

· Ces déchets ne doivent en aucun cas être mis dans la poubelle des déchets recyclables ou poubelle «jaune» (emballages, papiers, cartons, plastique).

Après 24 heures, ce sac doit être jeté dans le sac poubelle pour ordures ménagères.

C’est grâce à la mobilisation quotidienne des consommateurs que nous progresserons ensemble en faveur d’un cadre de vie plus propre et respectueux à la fois de notre santé et de notre environnement.

Pour en savoir plus:

Lire le communiqué de presse Elipso ici