commerce électronique Made in China!

Je tiens à vous signaler le site « le-doudou.com » qui revend des produits venant de Chine du site Aliexpress pour 3 fois leur prix, sans en informer le consommateur et en promettant sur leur site, des produits originaux et de qualité. Les délais de livraison ne sont pas non plus respectés (plus d’1 mois pour une peluche). Que dois-je faire car le site ne répond pas à mes mails? Puis-je avoir réparation?

Léo répond:

Les sites de drop shipping font parler d’eux en ce moment, car cette pratique est de plus en plus dénoncée sur les réseaux sociaux. Sachez pour autant que cette pratique est légale et consiste en un système où le consommateur passe commande sur un site internet du distributeur, lequel transmet à son fournisseur (souvent situé en Asie), qui assure la livraison et gère les stocks. En l’espèce, nous avons parcouru le site internet, et constatons que les conditions générales de vente  du site ne sont pas complètes, n’indiquent pas d’adresse de contact et ne mentionnent pas la possibilité de recourir à un médiateur en cas de litige, alors que cette information est obligatoire pour tous les professionnels depuis le 1er janvier 2016. Vous pouvez le signaler à la DGCCRF via leur plateforme SignalConsoSi le professionnel n’a pas respecté le délai de livraison prévu sur votre bon de commande, vous pouvez le mettre en demeure de vous livrer en lui accordant un nouveau délai supplémentaire. Si ce nouveau délai n’est pas respecté, vous pouvez demander la résolution du contrat par lettre recommandée et accusé de réception. Malheureusement dans votre cas, la société n’a pas d’adresse postale et nous ignorons si son siège social est en France. Même si vos chances sont minces, nous vous conseillons de vérifier son immatriculation sur le site societe.com et si c’est le cas, de tenter une négociation par mail. Si aucune solution n’est trouvée, nous vous invitons à signaler ce site  aux autorités sur le site :  internet-signalement.gouv.fr. Une enquête pourra mener à sa suppression s’il s’avère frauduleux. En dernier recours, après plusieurs tentatives amiables et seulement si la société est immatriculée (il est possible de contacter le tribunal de commerce via infogreffe afin de vérifier cette information), vous pouvez saisir le tribunal judiciaire du lieu du siège social de la société afin de demander le remboursement.