livraison mauvaise influence?

Suite à la publicité d’une influenceuse qui s’appelle Massamla sur Instagram mes 2 filles m’ont demandé de commander 2 colliers mentionnant leurs prénoms en arabe. j’ai commandé ces colliers le 10 avril sur le site Talisma. J’ai reçu un mail de confirmation que ma commande numéro 2385 est en cours. Le 14 avril j’ai été débité dela somme de 49,99 € sur mon compte bancaire. Et depuis je n’ai reçu aucune commande. Au début je ne me suis pas inquiétée car nous étions en confinement, mais à partir de début mai j’ai commencé à envoyer des mails (environ 6) sur l’adresse mail de contact de la société qui sont restés sans réponse. Il n’y a pas de numéro de téléphone pour que je puisse les contacter directement.  J’ai alors essayé de contacter l’influenceuse qui avait fait de leur publicité mais là encore, mes écrits sont restés sans réponse. Que dois-je faire? 

Léo répond:

La publicité via les influenceurs est devenu un canal de communication incontournable pour les annonceurs. Malheureusement, derrière ces « annonceurs » peuvent se cacher des professionnels plus ou moins sérieux. Pour vérifier si un site internet est sérieux, il faut notamment vérifier si les coordonnées du professionnel sont indiqués dans les conditions générales de vente, ce qui ne semble pas être le cas en l’espèce. Notez qu’en cas d’absence de livraison, vous devez au préalable adresser au vendeur une mise en demeure de procéder à la livraison du bien dans un délai de 8 jours par exemple. Faute de respecter ce délai supplémentaire, vous pouvez annuler la vente, par lettre recommandée avec avis de réception. Le contrat est considéré comme rompu à réception par le professionnel de cette lettre recommandée sauf si dans l’intervalle, vous avez réceptionné la commande.
Le cybervendeur est alors tenu de rembourser votre achat dans les 14 jours suivants la réception de votre demande d’annulation et de prendre en charge les éventuels frais de retour de celui-ci. Passé ce délai, la somme est majorée de 10 % si le remboursement intervient au-delà de 30 jours, 20 % au-delà de 60 jours et 50 % au-delà de ce terme. Dans votre cas,  comme le cybervendeur semble jouer au abonné absent, nous vous invitons à saisir la plateforme signalconso de la DGCCRF ici. L’entreprise sera informé de votre signalement et pourra intervenir, tout comme le service de la répression des fraudes.