crédit Qui est redevable?

J’avais souscrit avec mon ex-épouse un crédit à la consommation au Crédit Municipal pour 10 ans qui couvrait ses dettes personnelles et la voiture! Le crédit a été fait à mon nom car mon ex-épouse était fichée à la banque de France. Lors de notre divorce à l’amiable, en 2013, il a été spécifié que Madame devait rembourser le crédit à Monsieur jusqu’à apurement total de la créance, soit jusqu’en 2022. Il s’avère que depuis mars 2015, mon ex-épouse ne me verse plus  la mensualité de remboursement du crédit de 322,84€/mois sur mon compte bancaire. Aujourd’hui, j’aimerais mettre fin à cela car j’ai des problèmes financiers, et je voulais savoir comment faire pour réclamer l’argent que j’ai investi depuis qu’elle ne paye plus le crédit.

Léo répond:

Les conventions de divorces ne valent qu’entre ceux qui les signent et ne sont pas opposables au tiers, comme les établissements de crédit. C’est ce qu’on appelle la relativité des contrats. En l’espèce, vous avez signé seul le crédit, vous demeurez donc pour le Crédit Municipal son seul client et celui qui est redevable des échéances. Vous ne pouvez donc demander au prêteur de se retourner contre votre ex-épouse, même si le jugement de divorce prévoit que Madame prendra à sa charge le règlement des mensualités du crédit. Si vous arrêtez de payer, vous risquez un fichage au fichier des incidents de paiement de la banque de France (FICP), voir des poursuites de la part du créancier. Si votre ex épouse vous versait une pension alimentaire, vous pourrez demander une révision de la pension alimentaire au juge des affaires familiales. Pour se faire, rapprochez vous d’un avocat/juriste spécialisé en droit de la famille pour connaître les démarches à suivre.