Agence de voyages

En avril 2007, Madame B., déjà cliente de l’agence franchisée Thomas Cook de St Gratien, souscrit dans celle-ci un séjour du 11 au 18 août 2007 à l’hôtel Lookéa à Ibiza.  Le montant correspondant au forfait deux adultes et 4 enfants s’élève à 5874€.  Dès son arrivée à Ibiza notre adhérente constate que les équipements et les
prestations ne correspondent pas au descriptif de la brochure fournie par l’agence de voyage. 
Aussitôt, Mme B. téléphone à son agence, fait un fax de réclamation et prend soin de faire différentes photos pouvant attester de l’inexistence du « décor de rêve » promis. 
Aucun changement n’est apporté à la prise en charge des clients pendant leur semaine de séjour.

.
A son retour, Mme B. relance son agence de voyage. Celle-ci est conformément à la loi, responsable juridiquement à l’égard de ses clients. Une lettre descriptive des troubles subis est notifiée, Look Voyages admet les défaillances et adresse à Mme B. un bon de réduction de 372€, à valoir sur un prochain achat valable un an ! Il va de soi que cette proposition n’est pas de nature à satisfaire Mme B. en raison de la qualité déplorable des prestations fournies pendant le séjour.

Après de multiples relances faites par Mme B., le 29 avril 2008, Look Voyages fait une nouvelle proposition de dédommagement de 525€ se substituant à la précédente mais toujours à valoir sur un nouvel achat.  Très légitimement, Mme B. ne peut accepter  cette nouvelle offre qu’elle considère insuffisante. En mai, Mme B. consulte notre association qui intervient par lettre recommandée auprès de la responsable de l’agence de voyage de St. Gratien, signataire du contrat de Mme B. Après différents échanges argumentés, Mme B. obtient, grâce à notre intervention, le versement direct d’un dédommagement de 1 500€. Mme B. accepte cette indemnisation. La persévérance et la détermination ont payé.