Accueil / Ça n'arrive pas qu'aux autres ! / un racolage onéreux

transports un racolage onéreux

Je vous contacte car j’ai sollicité un VTC pour une course dimanche soir, et j’ai trouvé le tarif abusif (93€ pour une course de 30 minutes un dimanche, en période de grève de transports). D’ailleurs, « sollicité » est un bien grand mot, car j’ai été racolé dans l’aéroport et j’ai réalisé plus tard que cette pratique était interdite. Mon problème est que je ne sais même pas comment vérifier si la facture correspond bien à la prestation, et vers qui me tourner pour dénoncer ce tarif. Aussi, je me demande comment savoir si ce tarif est trop élevé pour être légal. Toute forme d’aide de votre part sera grandement appréciée.

Léo répond:

Seuls les taxis avec des signes lumineux sur le toit du véhicule et situés au niveau des stations aux portes « arrivées » des aéroports sont des taxis officiels. Ils pratiquent en principe un forfait taxi pour les courses vers le centre ville. A titre d’exemple, entre l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle et Paris «rive droite» le forfait est de 50 euros, et entre l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle et Paris «rive gauche», il est de 55 euros. En revanche, si vous êtes abordé en sortie de la salle de livraison bagages, ces personnes ne sont généralement pas des taxis mais des VTC. Normalement, les VTC ne peuvent prendre en charge que les clients qui ont émis une réservation avant leurs arrivées à l’aéroport. Or, les VTC ne sont pas tenus d’appliquer le forfait négocié car leurs tarifs ne sont pas réglementés. C’est pourquoi, il est souvent préférable de prendre un taxi et non un VTC dans ce cas.