Accueil / Toute l’actualité / Le crowdfunding, une alternative face au désengagement de l’Etat

Le crowdfunding, une alternative face au désengagement de l’Etat

I2

Les associations nationales de consommateurs sont des parties prenantes naturelles qui participent activement aux travaux de normalisation à l’échelle nationale, d’abord, mais aussi à l’échelon européen et international. Cette participation nécessite quelques moyens financiers.

Jusqu’à la fin de l’année 2015, elle était rendue possible grâce à un financement de quelques milliers d’euros par an du ministère de l’industrie, alloué aux associations participantes. Cette année, le ministère nous fait savoir qu’aucun budget n’est alloué à cette mission d’intérêt général. Nous nous étions déjà émus lors d’un précédent article du sort réservé à la participation des associations de consommateurs aux travaux de normalisation, faute de financement.

Ainsi, le comité consommation est chaque année amené à désigner un représentant pour participer au COPOLCO, comité consommation de l’ISO qui prépare et suit les projets de normalisation qui intéressent les consommateurs.

Pour maintenir l’implication des associations de consommateurs françaises au COPOLCO 2016, qui se déroulera en juin prochain à Genève, un projet de financement participatif a été déposé sur la plateforme Ulule. La recherche de soutien s’élève à 1200 €.

picto-web Nous vous invitons à prendre connaissance du projet via le lien suivant et à le relayer largement.

picto-rub Pour en savoir plus sur les enjeux de la participation des consommateurs en normalisation, lire notre article

Merci par avance de votre soutien !